Modele de lettre compte rendu militaire

[11] pour une critique détaillée et des recommandations adressées au gouvernement indonésien, Voir Human Rights Watch, promesse non maintenue: incapacité à mettre fin aux activités militaires en Indonésie, 11 janvier 2010, https://www.hrw.org/en/reports/2010/01/12/unkept-promise-0. OBJET: lettre de recommandation à l`attention de MSgt Cabato, Jacqueline [7] dans un autre cas en suspens de 1998-9, 33 étudiants ont été tués et plus de 300 blessés dans trois incidents où les militaires, y compris les tireurs embusqués, ont tiré sur des manifestants. Les tribunaux militaires ont poursuivi les meurtres Trisakti et Semanggi I et II, entraînant des peines généralement légères pour les défendeurs de rang inférieur. Nous reconnaissons qu`aux États-Unis, le personnel militaire est soumis à une juridiction concurrente par des tribunaux militaires et civils pour des délits criminels. Quelle que soit la pratique américaine, il est important que les responsables militaires américains comprennent que la situation en ce qui concerne la justice militaire en Indonésie n`est pas analogue à la pratique des forces armées américaines. Les tribunaux militaires indonésiens manquent de crédibilité et d`indépendance. Ils ont systématiquement échoué à mener des enquêtes sérieuses et ont longtemps organisé des procès simulacres. Le système de justice militaire indonésien n`a tout simplement pas la crédibilité du système américain en vertu du code uniforme de justice militaire. En raison de violations graves et de longue date, plusieurs formes d`assistance militaire ont été soumises à des restrictions du Congrès. Le financement de l`éducation et de la formation militaires internationales (IMET) a été restreint à la suite du massacre de Santa Cruz 1991 au Timor oriental.

À la suite du rôle de TNI dans la création, la formation et l`armement des milices et la participation directe aux crimes contre l`humanité au Timor oriental en septembre 1999, les États-Unis ont coupé toutes les formes d`assistance, y compris le financement militaire étranger (FMF) et les armes commerciales ventes en Indonésie. Pendant les six prochaines années, le Congrès a imposé des conditions pour la reprise de ces programmes, y compris la responsabilisation pour les crimes au Timor oriental et la transparence budgétaire des militaires. Le Congrès a ajouté une renonciation à la sécurité nationale pour l`exercice 2005, qui alors-Secrétaire d`état de condoléances Rice a exercé en novembre 2005.